Fantômette a des croûtes

DSC_1127Telle la vengeresse masquée, je ressurgis et j’é-crie de joie, de rage, je témoigne pour ceux qui souffrent impuissants. Aujourd’hui, finie la branlette littéraire à parler de somatisation, à parler de l’indicible et des mystères de l’être humain en jolies métaphores et allégories. Je vous ai compris!  Pour vous et pour moi même je vais frapper plus fort. Je vais carrément aller sous l’épiderme, sous les chairs, jusque dans les organes hahahaaa!! (rire sadique, qui n’est en fait que de la provoc’ étant donné la phobique du sang que je suis). La vérité c’est qu’il m’a fallu 730 jours pour achever l’enquête de mes mystérieux maux. Et à ne pas savoir ce qu’on cherche, on risque pas de trouver.

D’ailleurs, j’ai beaucoup écrit sur mes maux d’intestins mais jamais je ne me suis attardée sur les délicieux détails de mes démangeaisons cutanées. Par pudeur certainement. Mais aujourd’hui vous y aurez droit, aussi car tout est lié. Enfin quand même, Parce que je vous me respecte, je ferai l’ellipse de certains détails.

Commençons par la fin. C’est un happy ending, digne du meilleur épisode de Fantômette.

Je suis guérie.

Il y a encore quelques jours, j’avais beau dormir neuf heures par nuit, quand le réveil sonnait j’aurais voulu dormir pour toujouuuuurs! J’avais des cernes plus glamour chaque jour. A force d’entendre « t’as encore maigri toi« , je finissais par me dire que « putain ta gueule franchement, vu ce que je traverse, ça me parait logique!« . A chaque bouchée que j’avalais, j’écoutais – comme quand on lâche un caillou dans un puits et qu’on attend le plouf – que mon tube digestif reçoive et me crie Mayday! Mayday! Enfin, « m’aider » car il parle français lui! C’est surprenant…

Aujourd’hui je termine mon traitement antifongique et antibiotique contre un Candida albicans* et un Escherichia coli**. Ça a l’air mignon comme ça. L’un est un champignon, l’autre une bactérie. Miam. Le prélèvement biologique dit « nombreuses colonies de« . Comprenez: « Cette personne est une putréfaction sur pattes« . Zombie lady! Cela faisait deux ans que j’étais colonisée par Miss Cherry** et elle invita Miss Candy* quelques mois plus tard à faire une coloc chez moi. Non je n’ai pas fait un tour chez un médecin légiste pour le savoir… Il suffit de savoir que l’un est une bactérie intestinale et l’autre un champignon microscopique présent dans les voies génitales et digestives. On fait vite le lien avec l’enfer que je vis depuis l’an 2012  et dont je vous ai fait l’agréable description ces derniers mois.

On a bien fêté l’anniversaire de notre amitié avec mes potes colons et aussitôt la fête terminée, j’allais rendre visite au docteur « c’est une perle! » qu’on venait de me conseiller. Des perles on m’en a recommandé des tas: médecins, homéopathes, guérisseurs, magnétiseurs. Ils sont tous moooorts!!! J’en ai changé comme de chemise – c’est d’ailleurs aussi là le problème.

Anyway. Pour une fois, loin de m’imaginer aller rendre visite à Jésus, Superman ou Gérard Majax (désolée j’ai pas mieux dans mon répertoire de magiciens célèbres…), je ressortis de ma visite chez Superdoc avec un véritable plan d’action. Je me rendis immédiatement au labo pour une analyse biologique et – plus efficace que Clear Blue – quelques 3 jours plus tard j’étais fixée. Le diagnostic d’eczéma énoncé après un simple coup d’œil par Motherfuckingdoc 1 an plus tôt – ce diagnostic devenu pure conviction entraînant une lutte acharnée contre une somatisation qui me paraissait désormais invincible – et bah POUF le diagnostic. En lisant le résultat je restai bouche bée, sur le cul. Puis ce fût une bouffée d’air frais, un soulagement, et je finis par fondre en larmes. Je pleurai de joie et de tristesse. Comment avais-je pu me laisser vivre cette situation aussi longtemps?? Comment avais je pu faire confiance à un diagnostic posé à la va vite, juste parce qu’elle avait l’air si sûre d’elle! Sans compter la prescription de cortisone soigneusement appliquée sur mon eczéma imaginaire pendant un an!! Pourquoi aucun médecin ou moi même n’avions pensé à me faire faire cette analyse avant?? Colère envers eux, envers moi même. Et je repensai à tous ces témoignages sur les forums de santé; au désespoir de tellement de gens de ne pas comprendre, de ne pas vaincre leur maladie, mais surtout de lutter dans le secret, l’ignorance et l’incompréhension.

Aujourd’hui guérie, Fantômette a des croûtes – la super héroïne déchue au costume usé par les grattages en continu – a troqué ses vieux leggings en coton contre la combinaison en simili cuir de Catwoman!  Parce qu’il faut que cet épisode douloureux porte ses fruits, j’ai, entre autres, eu principalement a cœur pour moi et pour tous, de rédiger des courriers aux deux principaux médecins dont j’ai été (la) patiente ces deux dernières années. Je les termine ainsi: « J’espère que vous saurez tirer leçon de ma lettre comme je tire aujourd’hui leçon de vos diagnostic et prescription. Cordialement. Catwoman S.F »

Moralité de l’histoire: Consultez un médecin sans dépendre de lui. Responsabilisez vous dans votre prise en charge. Ne vous laissez pas assister. Vous n’êtes pas un paquet. Personne ne vous connaît mieux que vous même. Exigez de vous même et de l’autre un résultat. Ayez confiance, pas seulement en l’autre mais en vous même. Soyez patients, tolérez l’erreur et approfondissez. Ne changez pas de professionnel de santé tous les quatre matins. Soyez ensemble dans l’aventure. C’est un travail, un vrai, le seul. Comme disait mémé: « Il faut partager! » Euh non c’est pas celle là. « Tant qu’on a la santé! »

Et pour finir, parce que la candidose, la bactérie et les antibiotiques ont eu raison de mon système digestif: Une vidéo vidéo sur « l’intestin, comment ça fonctionne? » expliqué par un petit homme venu d’une autre planète (ou je le soupçonne, du fin fond des Cévennes)

Take care.

Catwoman

6 réflexions au sujet de « Fantômette a des croûtes »

  1. Bonjour,

    Je voulais te demander où se localisaient les démangeaisons (et si tu avais des douleurs ou juste les démangeaisons). Je dis ça parce que j’ai des douleurs vulvaires depuis deux ans, rarement des démangeaisons, et je ne sais plus quoi faire. A la base j’avais eu une infection urinaire et une bactérie sur la vulve, les deux problèmes ont été traités mais les douleurs sont restées. Les analyses sont pourtant négatives aussi bien au niveau urinaire que gynécologique.

    La dermato a aussi à la va vite émis l’idée d’un eczéma dû au stress et les produits qu’elle m’a donnés n’ont fait qu’empirer la situation (la crème à la cortisone m’a causé des démangeaisons qui ne partent pas depuis)… tout ce qu’on me donne, que ce soit les médecins généralistes, les gynéco ou les dermatos empirent la situation à tel point que j’ai carrément peur maintenant d’aller consulter.

    Quels examens as tu dû passer pour arriver à ton diagnostic ?

    Merci de ton aide

    1. Bonjour Fiona, désolée pour tout ce temps que j’ai mis à répondre. D’abord je me suis dit: « waow, ah ouais là on rentre carrément dans le vif du truc », et puis je me suis répondu: « bah ouais tu voulais partager parlons en! » Alors allons y: il s’agissait de démangeaisons autour de la vulve. Seul un prélèvement sur les plaies au labo aura permis de déceler les bactéries et champignons. Je n’ai pour ma part ressenti aucune douleur. Je te souhaite beaucoup de courage, n’abandonne pas. Continue de consulter le même médecin afin qu’il « mène l’enquête » à tes côtés.

  2. Hey,

    Est ce que tes démangeaisons se propageaient aussi aux entre jambes (puisqu’elle suintent le « liquide » en question se propage..) ?
    Cela fait deux long et affreux mois que cela continue malgré de vieux traitement inefficace je n’en déjà peux plus

    Merci d’avoir pris le temps de lire😦

    1. Il s’agissait de plaies dûes au grattage donc cela ne suintait pas. J’imagine que si tes plaies se propagent c’est que ton corps tente d’évacuer les toxines. Je te conseille vivement d’aller faire un prélèvement sur ces plaies pour voir s’il s’agit d’un candida. Si c’est le cas, tu auras un traitement (int et ext). Tu peux stopper d’ors et déjà le sucre dans ton alimentation (le candida en raffole) et mange de l’ail frais au quotidien (le candida le déteste). N’oublie pas de refaire ta flore intestinale et vaginale après traitement en prenant des probiotiques (extra levure en pharmarcie, lactobacillus…).
      Plein de courage à toi.

    1. Bonjour Charlotte,
      Désolée, je ne vais que rarement sur mon blog et je n’ai pas souvenir de t’avoir répondu. Il s’agit du docteur frydman à Montpellier.
      Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s